Ouverture des premiers ateliers navals pour la construction en aluminium

L’aluminium continue de s’imposer dans le domaine des transports, puisqu’après la révolution dans le domaine automobile, il apparaît au niveau des chantiers navals avec des premières commandes de coque en aluminium. La performance de la France dans le domaine est reconnue depuis plusieurs décennies et la Normandie en profite largement.

Des commandes sporadiques aux grands projets

250px-Aluminium-4

La compagnie de chantiers navals de Cherbourg a dû s’adapter rapidement car les coques en aluminium étaient jusque-là demandées très rarement. Mettant toutes leurs compétences au service d’un navire de qualité, le résultat n’a pas échappé à certains pays dont le Mozambique, vivement intéressé par ces nouvelles possibilités.

Avec une commande de plusieurs patrouilleurs, il a poussé l’entreprise à concevoir le projet d’étendre ses ateliers pour en créer des plus spécifiques.

Une grosse commande en vue

trawler-Dragon-s-du-chantier-naval-CNTI-Vannes

Les dernières rencontres entre la France et l’Arabie Saoudite ont permis d’annoncer que le pays avait passé commande pour plusieurs appareils. Aucune précision n’a été faite pour l’instant si ce n’est l’affirmation que ce projet dépassait de loin celui du Mozambique. Les ateliers de Cherbourg sont donc prêts à réagir immédiatement pour pouvoir promouvoir leur savoir-faire à travers le monde et devenir une référence incontournable en matière de vaisseaux à partir d’aluminium.

L’Arabie Saoudite va montrer la voie à d’autres pays et nombreux sont dans l’attente de voir les résultats pour éventuellement passer également commande auprès de l’entreprise française très performante dont l’expertise n’a jamais pu être égalée.