La chutte de l’iridium bat tous les records

En 2010, le prix de ce métal n’a jamais été aussi haut depuis 16 ans. Mais il semble avoir beaucoup perdu de cet élan et subit aussi la plus grande chute de son histoire depuis ces derniers 6 mois.

Évolution du cours de l’iridium : ce qu’il y a à savoir

Le cours de l’iridium plafonne actuellement à 12,86 dollars le gramme (soit 400 dollars l’once), son plus haut niveau depuis plus de 6mois après avoir connu son pic à près de 1100 dollars l’once en Juin 2012.

GraphEngine.ashx

Il n’y a pas à dire, en ces temps là, le cours de ce métal rare s’était envolé, bien qu’il ne soit qu’un sous-produit des mines de nickel en Afrique du Sud. Il faut dire que la production n’est pas énorme : que 3 tonnes par an (quatre fois inférieure à celle de l’or). La hausse de 62 % enregistrée en cette période s’expliquaient par la reprise de la demande, notamment venant des firmes sidérurgiques de pointe chinoises.

Mais on s’y attendait, vu le prix baissier de l’or, la chute allait être bien rude. En Juillet 2013 donc, la dégringolade commence mais se termine heureusement avec la fin de l’année et commence à remonter depuis le début de cette année.

L’usage de l’iridium

muUXtJVqe1YSl63zDM1cEbQ

L’iridium est un produit très demandé par de nombreuses firmes de pointe. Reconnu pour sa fermeté, l’iridium entre essentiellement dans la composition des alliages utiles à la coque des navettes spatiales.

Sa haute résistance à la chaleur lui vaut de nombreux mérites. Il sert à fabriquer des fusibles et des bougies d’allumage. Sa pureté lui vaut également le prestige d’être le composant principal des prothèses chirurgicales. L’iridium est largement utilisé dans l’électrolyse, le raffinage et le nettoyage de l’eau.

L’iridium s’insère dans la fabrication des verres spéciaux et dans les cristaux pour les écrans d’ordinateur et de télévision. Les plus récents modèles de Smartphones en sont également pourvus, et il en est de même pour les scanners des caisses et les lasers argons. L’armée est l’un des plus gros clients des mines de nickel, puisque l’iridium est utilisé dans les systèmes de guidage de missiles balistiques.

Perspectives d’avenir du marché de l’iridium

-font-b-Denso-b-font-font-b-denso-b-font-font-b-iridium-b-fontIl faut noter que les toutes les industries de point ont épuisé leur stock d’iridium avec lequel elles ont créé leurs produits. Ces industries demandent actuellement le double, voire le triple de leur quota de l’année dernière pour des raisons de compétitivité, une demande que les mines de nickel parviennent à peine à satisfaire. La Chine, à elle seule, demande une production de 10 tonnes pour ses usines de balistiques et de chimie avancées.

Les demandes affluent auprès des plus grands fournisseurs depuis bientôt 2 mois. Il n’est pas futile de rappeler que les investissements dans ce métal sont assez difficiles puisque les producteurs privilégient les clients industriels et elles seules. Le marché est monopolisé, et les particuliers ont du mal à s’y faire une place.