dyn010_original_640_427_pjpeg_59392_8d9dabbc44daa3beae0128abf3592a44

Le marché du fer est le plus volatile de tout le secteur des métaux,  et c’est peu de le dire. Les prévisions des analystes sur les hausses futures prennent une figure d’utopie si l’on croit les investisseurs.

Un métal intimement lié à l’histoire de l’être humain

forge

Ce qui est indéniable quand on essaie d’étudier l’histoire de l’évolution humaine, c’est qu’elle est intimement liée à la découverte de la métallurgie.

Avant ça, l’homme était obligé d’utiliser des moyens de survie assez rudimentaires et qui ne lui permettaient que de survivre, pas de se développer. Ce n’est qu’avec la maitrise des métaux que l’homme a pu commencer à fabriquer des armes et des outils qu’il pouvait utiliser pour maitriser son environnement.

La théorie la plus communément admise est que l’homme a découvert le cuivre en premier, suivi par le bronze (qui est un alliage du cuivre et d’étain) car c’est un métal facile à extraire et à travailler. Ce n’est qu’ensuite qu’il aurait commencé à maitriser le fer en tant que métal.

D’autres historiens rapportent une utilisation simultanée, voire même antérieure, du fer dans certaines civilisations comme les égyptiens et les sumériens. Quoi qu’il en soit, on admet que le fer est utilisé au moins dès 4 000 ans avant notre ère

Production du fer dans le monde

Le fer est l’un des éléments les plus abondants sur terre. On en produit approximativement 105 000 kilos par seconde, ce qui correspond à 3.32 milliards de tonnes par an.

La Chine est de loin le leader mondial de la production de fer avec une production estimée à 1.38 milliards de tonnes par an ce qui correspond à plus de 41% de la production mondiale. Elle est suivie par l’Australie  et le Brésil avec, chacune, 824 millions de tonnes par an, et l’Inde avec 129 millions de tonnes par an.

Utilisation du fer

Si le fer est l’un des métaux les plus produits dans le monde, c’est aussi l’un des métaux les plus utilisés à l’échelle internationale, principalement sous forme d’alliages de fer comme l’acier.

Le fer est utilisé dans toutes sortes de domaines comme le bâtiment et l’industrie automobile car il est virtuellement indestructible, très solide et résiste bien au feu.

Il est aussi utilisé dans l’art et les objets de décorations, même s’il a tendance à rouiller assez rapidement.

Où en est le prix du fer à la tonne et au kilo ?

Les prémices d’une pénurie entrainent la hausse des transactions, et une baisse de cours. C’est la première fois qu’une telle situation apparaît dans le marché des métaux de base. Le prix du fer (au mieux des cas) est évalué à 10 centimes d’euro le kilo.

La tonne se négocie dans les alentours de 48 euros, mais ce prix dépend de la qualité du fer mis en vente. De bonne qualité, le fer se vend à près de 50 euros la tonne toutefois. La clé du succès est de procéder à un comparatif de prix à la revente.

Qu’en est-il du marché mondial du fer ?

pyrite_de_fer

Malgré une abondante demande venant de la chine, le prix du fer a récemment chuté sous la barre des 60 dollars (sur le marché de Londres), un record. Il s’agit là de la moitié de sa valeur d’il y a encore 3 ans.

La baisse de ces prix peut avoir une bonne incidence à long terme, sur le marché en général. Si la demande n’est pas en hausse, les mines peuvent refleurir leurs stocks et viser d’autres investisseurs.

Haro sur les prix du fer

Il y a des années, le prix du fer était inexorablement élevé, et cela provoquait des pertes sur les coûts d’exportations. Un manque sévère à gagner frappait alors les industries européennes et canadiennes à l’époque.

Une chute des plus flagrantes a donc frappé quelques temps après. Le marché était au plus bas et le prix du fer n’a plus jamais connu un tel apogée.

Une chute du prix du fer de plus en plus inquiétante

Depuis près d’un an, le cours du fer entame un chemin baissier des plus inquiétants. Le marché du fer a enregistré une chute d’une hauteur de 2.90% par mois, ce qui est énorme dans le marché des métaux de base.

Entre le 3 janvier 2017 et le 1 juin 2017 (c’est-à-dire sur les 6 premiers mois de cette année), la baisse du cours de fer est équivalente à 25.52%, ce qui signifie que la tonne de fer se négocie actuellement à environ ¾ de son prix du début de l’année, une baisse des plus inquiétantes pour les investisseurs.

Toutefois, les analystes demeurent optimistes  pour ce qui est de ce marché. L’on espère que la demande chinoise viendra rehausser ce cours qui ne cesse de s’enfoncer dans les abysses de l’oubli.

Une prochaine pénurie à craindre ?

131602370_title0h_594074585

Oui, le fer est utilisé en excès par les firmes sidérurgiques de pointe. C’est l’élément essentiel des fabricants de voitures, et autres technologies en tout genre.  Il a été constaté que les minerais de fer peinent vraiment à suivre le rythme de l’approvisionnement.

Rien qu’avec ça, le cours devrait un peu hausser. Nul ne sait pourquoi le cours de cette matière première est sans cesse en train de chuter, alors que les menaces d’une pénurie sont désormais fondées.

Cours du fer sur un an en dollar

Cours du fer sur un an en dollar

Rejoignez la communauté