L’influence du cours des métaux

L’économie mondiale et beaucoup d’autres domaines sont sous l’influence du prix des métaux. En effet, certaines activités dépendent de la tendance haussière ou baissière des prix des métaux précieux. Dans le secteur de la bijouterie, par exemple, le cours de l’or a enregistré une forte augmentation en six mois. Cette hausse des prix s’est répercutée sur le niveau local, ce qui a contraint les bijoutiers à augmenter les prix des bijoux. Quant aux autres métaux moins nobles, leur fluctuation cause également des imprévus dans les domaines miniers.

Hausse des prix des bijoux

I-qonpJEzc4

Depuis le début de l’année, le prix de l’once d’or connait une hausse croissante de 25 à 30 % sur le marché mondial. Selon Swadick Mosaheb, directeur de Bella Bijoux et président de la Manufacturing Jewellers Association à Maurice, « plus les prix grimpent, plus nos coûts augmentent ». En effet, le prix de l’or est passé de Rs 1 350 en janvier à Rs 1 568 en mi-juin, ce qui a provoqué une hausse de 10 % sur les bijoux. Cependant, cette hausse des prix fera baisser inexorablement les ventes, car le pouvoir d’achat mauricien est assez faible. Effectivement, les bijoutiers qui ont maintenu cette hausse ont vu leur vente dégringoler de 30 à 40 %. Cependant, il est possible de cerner deux tendances lors de cette hausse. Quand les prix grimpent, certaines personnes n’achètent plus, alors que d’autres en profitent pour acheter vite pour anticiper une hausse des prix durant les prochains mois.

Des projets en attente

Free-Shipping-TWO-font-b-SOUTH-b-font-font-b-AFRICA-b-font-font-b-1oz

Avec les fluctuations des cours des métaux de ces derniers mois, plusieurs projets miniers, incluant le fer, le graphite, et le vanadium sont en pause. Il s’avère que les prix des métaux ne sont pas au rendez-vous. En effet, la Société du Plan Nord, qui vient de franchir sa première année d’existence rencontre des problèmes, notamment le retard de nombreux projets miniers. Les investissements totaux de ces projets pourraient atteindre environ 30 milliards de dollars dans les 20 prochaines années.