Quel est le potentiel du recyclage des avions ?

Nombreux sont les avions dont l’âge et l’état de la carcasse ne permettent plus d’emprunter les airs. Compte tenu de la masse de métal qu’ils constituent, des entreprises se sont spécialisées dans le recyclage de ces appareils. Démontés et entièrement étudiés, ces avions peuvent avoir une vraie valeur.

Une revalorisation possible à 90%

recyclage des avionsL’intérêt de ne plus broyer cette source de métal est de réaliser un recyclage plus efficace. Chaque composant qui peut être réutilisé pourra être conservé tandis que les métaux qui constituent la carcasse en elle-même seront traités pour se débarrasser de tout élément pollué. Ils pourront de nouveau intégrer le marché de la production par la suite.

Cette activité rapporte énormément, notamment en ce qui concerne les équipements qui peuvent souvent être récupérés. S’agissant de pièces très onéreuses, les racheter dans la cadre du circuit de recyclage s’avère nettement moins cher que de les acheter neufs. Les clients affluent donc vers ces entreprises qui ont trouvé une spécialisation très intéressante pour faire des bénéfices.

Un avenir menacé par la surabondance

recyclage des avionsSi pour l’heure ce principe de recyclage et de rachat fonctionne à la perfection, il se trouve que la majorité des avions actuellement en circulation sont assez anciens car les nouvelles ventes sont restées limitées.

Si les propriétaires de ces avions décident tous de confier leur bien au recyclage, posséder trop d’équipements à revendre va nettement faire baisser le prix à l’achat et s’avérer beaucoup moins intéressant aussi bien pour les sociétés que pour les aviateurs qui souhaitent tirer profit de cette façon de se débarrasser de leur appareil.

L’afflux de métaux dont une grande partie est de l’aluminium pourrait également avoir comme conséquence de faire chuter son cours compte tenu d’une source certaine sur le long terme.

Le recyclage est donc déjà menacé par les enjeux de l’économie et du monde des métaux qui va décider de l’intérêt de poursuivre cette activité ou de la stopper. Le but est de parvenir à économiser des métaux mais certains y voient davantage un problème financier avec un autre enjeu.