Le laiton est un alliage non ferreux qui est composé de cuivre et de zinc. Il a été découvert depuis la préhistoire, et les civilisations de cette époque s’étaient déjà aperçu que cet alliage peut être travaillé à chaud, comme à froid.

Le laiton dispose d’une grande malléabilité qui le rend facile à mouler et à usiner. Ses propriétés le rendent indispensable dans plusieurs domaines d’activités, et il est possible de trouver le laiton dans l’univers de la bijouterie, la décoration, l’ornement de meubles, la fabrication d’instruments de cuisine ou de musique, et bien d’autres encore.

Ainsi, l’Homme a su utiliser cet alliage depuis des milliers d’années, et continue toujours d’élargir les possibilités relatives à l’usage de laiton.

Trader les métaux avec eToro

Connu également sous l’appellation de cuivre jaune, le laiton est un métal d’usage courant. Il s’agit d’un alliage binaire de métal, composé de 60 à 70 % de cuivre et de 30 et 40 % de zinc.

La composition des éléments qui le structurent lui attribue des propriétés et des noms différents. Il peut également renfermer d’autres composants tels le magnésium, le plomb, l’étain, le nickel et le chrome.

Qu’est-ce que le laiton ?

Qu’est-ce que le laiton

Le laiton est un alliage non ferreux qui est essentiellement constitué de cuivre et de zinc. De couleur dorée ou argentée, la proportion de cuivre et zinc peut être sujet à des variations. Il est également possible de trouver d’autres métaux qui sont contenus dans le laiton, à savoir le plomb, le nickel, le magnésium, le chrome ou bien l’étain.

En raison de cette composition variable, ce type de laiton est connu sous le nom de tombac, archal, bronze florentin ou bronze vénitien, similor ou pinchbeck. Le laiton est un alliage très malléable qui est très facile à usiner. Il est possible de le travailler à chaud et à froid, mais le petit inconvénient se trouve dans sa grande fragilité.

Le laiton est l’alliage de cuivre le plus fabriqué, en raison de sa facilité d’emploi. Il peut prendre toutes les formes possibles, grâce à divers procédés, comme le matriçage, décolletage, moulage, emboutissage, usinage, etc. Cet alliage n’a pas de propriétés magnétiques. Toutefois, il est un bon conducteur thermique et électrique en raison de la présence du cuivre.

Les trois grandes catégories de laitons

Il est possible de citer les laitons simples ou laitons binaires. Ce type d’alliage ne contient que du zinc et du cuivre. Si la teneur en zinc est élevée, la température de fusion et la conductivité électrique de ce métal baisse considérablement. Toutefois, cela a un impact positif sur sa dureté et sa résistance physique.

Pour ce qui est des laitons au plomb, ils sont généralement composés de 40 % de zinc et 3 % de plomb. Les laitons au plomb sont les plus faciles à usiner, par rapport aux autres alliages connus. Insoluble dans les laitons, le plomb est présent dans l’alliage sous forme de fins globules. Cette présence de plomb facilite grandement la fragmentation des copeaux durant l’usinage du métal. Son point de fusion assez bas lui confère également le rôle de lubrifiant, en diminuant les coefficients de frottement entre la pièce et les outils, tout en réduisant leur usure.

Quant aux laitons complexes ou spéciaux, ils sont issus de l’ajout d’un ou de plusieurs éléments, comme l’aluminium, l’étain, le manganèse, l’arsenic, le fer, le silicium ou le nickel. Additionnés en faible quantité, ces éléments ont pour but d’améliorer les propriétés mécaniques du métal. Dans la plupart des cas, cet ajout contribue à l’augmentation de la résistance face à la corrosion.

Il est à noter que ces éléments d’addition provoquent la mutation des caractéristiques intrinsèques des phases dans lesquelles ils entrent en solution, et le changement des quantités des phases qui correspondent à la structure biphasée.

Il existe, alors, plusieurs sortes de laitons spéciaux. Ces nuances pourvues d’éléments spéciaux sont principalement utilisées sous la forme de pièces forgées ou moulées. Des laitons spéciaux de type haute résistance offrent des caractéristiques mécaniques très élevées, avec une grande résistance à la corrosion, à l’usure et au frottement.

Histoire du laiton

Durant la préhistoire, presque toutes les civilisations du monde ont connu le laiton. Toutefois, ce n’est que pendant l’époque médiévale que son alliage a été mis au jour.

Pour la fabrication du laiton, les civilisations d’antan orientaient leurs recherches vers un minerai de cuivre avec une teneur en zinc suffisamment élevée pour obtenir du laiton. C’est durant l’époque romaine que la fabrication du laiton a été faite de manière plus volontaire, par l’identification et la récupération du zinc pour en faire du laiton.

À partir du premier siècle avant J.C, le laiton a été fabriqué en masse, et est utilisé comme monnaie. L’usage monétaire du laiton a commencé, d’abord à Phrygie et à Bithynie, puis dans tout l’empire romain. Malheureusement, la chute de l’empire romain a contribué à la chute de la production du laiton.

Durant la période médiévale, la population d’Europe de l’Est utilisait encore ce métal, tandis que l’Ouest n’a presque plus fait usage du laiton. Quelques décennies plus tard, après la période médiévale, la production du laiton a pris de l’ampleur, notamment grâce à de nouvelles méthodes de production. Ce métal a même remplacé l’or et l’argent dans le domaine de la décoration, durant un temps.

En Afrique, plusieurs alliages, dont le laiton, étaient considérés comme valeureux et précieux. Plusieurs tribus africaines utilisaient le laiton dans divers domaines. Le peuple des Yorubas du royaume d’Ife, dans le Nigéria actuel, étaient parmi les plus avancés dans le travail de ce métal. Les œuvres les plus remarquables réalisées par ce peuple africain étaient de formidables sculptures en laiton. Le Bénin a aussi fait parler de lui, grâce à de merveilleuses sculptures de plaques de laiton et de masques.

Zoom sur les particularités du laiton

Le laiton étant un métal qui appartient à la famille des métaux non-ferreux se compose de zinc et de cuivre dont la proportion de cuivre est plus importante que celle du zinc.

Il s’agit donc d’un dérivé du cuivre, bien que ce dernier affiche une meilleure conductivité électrique. On retrouve le laiton dans différents domaines dont la décoration d’art, les pièces ornementales, la construction chez les fournisseurs de quincaillerie, l’horlogerie et bien d’autres encore. Ses domaines d’application élargis s’expliquent sans doute par sa grande malléabilité.

En effet, le laiton présente l’avantage d’être ductile, ce qui permet de le travailler facilement. En outre, il se travaille aussi bien à chaud qu’à froid. Quel que soit le procédé choisi, ce métal est très prisé auprès des ferrailleurs. Compte tenu du fait qu’il soit facile à usiner, il figure parmi les matériaux les plus utilisés, au même titre que le cuivre.

Tout savoir sur le laiton

laiton

Le laiton est sûrement un métal qui vous ait familier, que vous rencontrez au quotidien. Prenons le cas des poignées de porte qui constituent votre habitation ou des charnières de porte. Cependant, vous ignorez surement beaucoup de chose sur ce métal.

Avant tout, c’est un matériau de confection dont l’usage principal est la fabrication de pièces tournées en grandes séries.

Usage du laiton au quotidien

De par sa robustesse et sa malléabilité, le matériau est très sollicité, à l’heure où l’on parle, dans plusieurs secteurs. Il est utilisé dans l’industrie de l’horlogerie, du décolletage, de serrurerie, de robinetterie, de pointes et bon nombre d’autres.

Le laiton est aussi utilisé dans la confection des pièces de décoration de l’intérieur et des bibelots. La fabrication des instruments de musique, des ustensiles de cuisine et d’autres objets utilisés pour la vie quotidienne a également recourt à l’utilisation du laiton.

Les divers types de laiton

Selon leurs propriétés et composants, l’on décèle trois catégories de laitons. On a d’abord les laitons simples appelés aussi  laitons binaires. Ils contiennent exclusivement du zinc et du cuivre.

L’ajout du zinc intensifie la robustesse et la résistance mécanique, mais fait rabaisser la température du point de fusion. On a ensuite les laitons au plomb, confectionnés pour perfectionner la malléabilité du laiton et minimiser les risques de fragilisation. On a enfin les laitons spéciaux.

La composition du laiton

Dans sa composition, le pourcentage de zinc qui le compose se situe entre 15% et 45%. Avec une quantité en dessous de 35%, le laiton est dit monophasé α. Sinon, entre 35 à 45%, on dit qu’il est biphasé α et β. Le métal entre alors dans une phase intermétallique et revêt une grande fragilité dans son travail.

Son utilisation dans la bijouterie

De par sa couleur jaune et son aspect brillant, le laiton imite parfaitement l’or. Sa dorure fait de lui, une imitation parfaite du métal jaune, d’où son usage courant dans le domaine de la bijouterie. En raison de son faible coût, on peut s’offrir un élégant bijou doré à un prix raisonnable. Dans ce secteur, les bijoutiers utilisent du laiton simple, et banni tout alliage de nickel ou de plomb, qui sont toxiques pour l’organisme humain. À la place, les fabricants de bijou en laiton ont recours à des plaques et des fils qu’ils se procurent auprès de fournisseurs spécialisés.

Le travail du laiton

Le travail du laiton est délicat par rapport aux autres alliages. Toutefois, ses multiples facettes ont tout pour séduire les travailleurs de métaux.

En fait, le cuivre jaune affiche une grande résistance face à la corrosion. Il possède également une propriété amagnétique, c’est-à-dire, qui n’attire pas les aimants.  On répète souvent que le laiton est un métal qui se travaille facilement. En plus d’être malléable, il est facile à scier. Le bijoutier utilise tous les techniques possibles afin de façonner un joli bijou.

Pour cela, il n’hésite pas à scier, limer, braser et polir le laiton pour la finition. Comme il ne s’agit pas d’un métal que l’on extrait, il s’obtient par la coulée qui se fait par basculement, dite Durville. Sinon, pour les séries importantes, on procède à la coulée sous pression. Ce procédé permet d’atteindre de très faibles épaisseurs.

Les caractéristiques du laiton

Le laiton est un alliage très ductile. Travaillé à froid, sa malléabilité lui permet de prendre toutes les formes possibles. A chaud, il peut être brisé en plusieurs morceaux. Il peut être coulé à une température de 980° C, et placé dans des moules pour avoir plusieurs formes.

Ses propriétés le rendent résistant à la corrosion, à l’usure, à l’oxydation et aux conditions salines. Son uniformité offre un avantage remarquable dans le processus d’usinage et de matriçage.

Le laiton est excellent conducteur thermique et électrique, et convient pour tous travaux de soudage. Il est bon de préciser que cet alliage peut être recyclé indéfiniment.

L’utilisation du laiton

L’utilisation du laiton

Le laiton est un métal utilisé par l’Homme depuis la préhistoire. D’ailleurs, plusieurs objets en laiton ont été trouvés et identifiés comme étant des reliques provenant de Babylonie et d’Assyrie. Selon les experts, ces objets remontent au 3e millénaire avant J.C. D’autres objets ont également été identifiés en Palestine, dont la date de fabrication est estimée entre 1 000 et 1 400 avant notre ère.

Depuis le moyen-âge jusqu’à maintenant, le laiton est employé dans plusieurs domaines d’application. Il est notamment utilisé dans l’univers de la bijouterie, la fabrication de pièces d’horloge, d’instruments de précision et de musique, en ébénisterie, en bouclerie, en orfèvrerie, en lustrerie.

Il est aussi employé pour fabriquer des ustensiles de cuisine, des éléments décoratifs et des bibelots. Sous forme brute ou polie, le laiton est utilisé comme support d’argenture, de dorure et de chromage pour les articles de luxe et le métal d’ornement.

Dans le domaine de la construction, cet alliage est visible sous l’aspect de charnières, poignées, crochets, serrures, paumelles, targettes, boulonnerie et visserie. Le laiton est aussi visible dans la papeterie, l’industrie de l’électronique, de l’automobile, de la marine, de l’armement et pour la fabrication d’objets insoupçonnés. Ainsi, il fait partie intégrante de la vie quotidienne, que cela soit à la maison ou à l’extérieur.

L’entretien des objets en laiton

L’entretien des objets en laiton

Le laiton est connu pour s’oxyder naturellement au contact de l’air. De cette exposition résulte un dépôt vert-de-gris qui est difficile à enlever. Avant de passer au nettoyage de l’objet, il faut s’assurer que celui-ci est bien en laiton, et non un laiton plaqué qui ne supporte pas un nettoyage abrasif.

Pour la première étape, il est important de plonger vos objets en laiton dans de l’eau savonneuse et de les astiquer soigneusement à l’aide d’un chiffon doux. Sinon, vous pouvez également le nettoyer avec du dentifrice. Ces deux processus sont uniquement valables pour des objets remplis de poussière ou tachés de graisse.

Si l’objet est fortement abîmé par l’oxydation, il est nécessaire de le décaper. Pour cela, il faut se munir d’un pinceau et d’appliquer un produit décapant sur l’objet. Une fois que toutes les traces impuretés ont disparu, vous pouvez utiliser un produit de polissage sur l’objet avec un chiffon microfibre.

Pour protéger son aspect extérieur et garder son éclat, n’hésitez pas à passer une fine couche de cire à base de silicone, et laisser sécher. Quand la cire est sèche, prenez une peau de chamois et frottez soigneusement l’objet afin de retirer toute trace de doigt et de poussière.

Les différences entre le cuivre et le laiton

Les différences entre le cuivre et le laiton

Bien que le laiton soit dérivé du cuivre, ces deux métaux se distinguent sur plusieurs points. Toutefois, ils possèdent également des similitudes, notamment au niveau des caractéristiques. Nous allons voir respectivement chaque variante pour mieux comprendre leurs différences, à commencer par le cuivre.

Le cuivre est un métal très prisé dans le domaine de la construction et de l’électronique. Ses caractéristiques sont similaires à celles de l’argent et de l’or, ce qui fait de lui un métal précieux. Son éclat métallique, sa douceur, sa ductilité et sa capacité de s’étirer en fil extrêmement mince.

Quant au laiton, cet alliage résulte de la combinaison du cuivre et du zinc. Afin de modifier les propriétés du laiton, il faut rajouter d’autres métaux tels que le manganèse et le nickel. Ses principales utilisations sont l’ingénierie, la construction et la fabrication.

Comment distinguer le laiton du cuivre ?

Le cuivre se caractérise par sa belle couleur orange, un élément qui permet de le différencier du laiton. Il affiche cette couleur lorsqu’on le trouve à l’état pur. Quant au laiton, sa teinte varie en fonction de la teneur en matériau utilisé pour sa confection. Elle varie du jaune au rouge, en passant par l’argent et l’or. Étant donné que l’électronique est l’un des principaux usages du cuivre, il affiche une meilleure conductivité par rapport aux laitons. Le cuivre est un bon conducteur % en raison de ses nombreuses applications électriques, contre 23% seulement pour le laiton. Ce dernier en particulier résiste mieux à la moisissure, ce qui favorise son utilisation dans la fabrication des articles ménagers.

Les propriétés similaires du cuivre et du laiton

Le cuivre comme le laiton tuent les bactéries. Alors que ces dernières se propagent au contact avec un objet contaminé, ces métaux sont insensibles à cette propagation. Ainsi, les bactéries meurent au bout de quelques heures lorsqu’elles sont en contact avec ces alliages non-ferreux.

Il est à noter que les cuivres désignent également les instruments de musique confectionnés à partir de ce matériau, incluant les trompettes, les tambours, les timbales, etc. Le laiton est recouru afin d’obtenir des tons aigues, tandis que le cuivre est utilisé pour produire des sons plus faibles.

Comment suivre le cours du laiton ?

Il n’existe pas de cours de laiton au sens strict. Pour savoir le cours du laiton, il est juste conseillé de connaitre le prix du kilo.  Aussi, comme c’est un alliage, le prix varie d’une manière inévitable en fonction de ses éléments constitutifs et en particulier selon les cours du zinc et du cuivre.

Etant donné que le cours du cuivre et du zinc est tributaire du cours des prix de métaux des bourses de Londres, le cours du laiton fluctue également en fonction de la bourse des valeurs des métaux. Le prix peut baisser ou encore s’embraser de façon drastique.

Quand est-il du prix du laiton en ce moment?

Prix du laiton en dollar américain

Prix du laiton en dollar américain

Selon chaque ferrailleur, le prix du kilo du laiton varie de 2 à 3 euros (plutôt 2 € à la vente et 3 € à l’achat). Son prix varie également en fonction de la qualité. La fluctuation du prix du laiton est influencée par rapport à la demande, mais aussi par rapport aux offres disponibles sur le marché.

Ces dernières années, le prix du laiton n’a cessé de baisser en raison de la hausse du cours du cuivre. Le cours du laiton avoisine actuellement les 2 035 euros par tonne (ou 2 170 USD).

Trader les métaux plus facilement que jamais avec eToro

Trader les métaux avec eToro