Le cuivre : un métal qui a su traverser les siècles

Le cuivre est un métal rouge – brun, entièrement malléable et ductile. C’est un très bon conducteur d’électricité qui est représenté par l’élément (cu) de numéro atomique 29 et de masse atomique 63,54.

Quelques caractéristiques qui ont en fait un métal très demandé

cu

Le cuivre est reconnaissable par sa couleur rougeâtre ou rouge. Il est malléable et possède une grande conductivité électrique et sa pureté lui permet de résister au mieux à la corrosion.

Le cuivre existe généralement dans la nature à l’état natif. Toutefois, il est parfois combiné à d’autres corps, comme le souffre notamment. Sa densité est de 8,94 et il fond sous une température à 1084 °C. D’une faible dureté, il est très ductile et se pose comme un bon conducteur d’électricité.

Par ailleurs, le cuivre est inaltérable à l’eau et à la vapeur d’eau. Il entre notamment dans la fabrication de divers objets comme  les fils, tubes ou encore les chaudrons et rentre dans la composition du laiton. Enfin, le cuivre affiche une bonne résistance à la corrosion atmosphérique, notamment lorsqu’il est utilisé pour les canalisations et les toitures.

L’on dénombre sept types de cuivre, à savoir le cuivre rouge ; le cuivre blanc (alliage de cuivre, zinc et arsenic) ; le cuivre gris (sulfure de cuivre antimonieux) ; le cuivre bleu (variété bleue de carbonate de cuivre) ; le cuivre noir (cuivre non purifié) ; le cuivre jaune (alliage cuivreux jaune, formé de laiton et de bronze) et le cuivre de rosette (cuivre pur à l’état natif).

Bref histoire du cuivre

url

Le cuivre est assurément l’un des plus anciens métaux qui aient été découverts par l’homme. L’on retrouve les plus anciennes traces de fusion du cuivre sur le site archéologique de Sialk III, situé sur le plateau iranien. Ce site remonte à la première moitié du Ve millénaire av. J.-C, ce qui fait que le cuivre a été découvert il y a plus de sept mille ans.

Combiné à l’étain, il crée une révolution dénommée « l’âge du bronze » que l’on peut situer aux environs de 2 300 ans avant notre ère. Par ailleurs, la découverte du cuivre est intimement liée à l’île de Chypre où furent exploitées les premières mines de cuivre. Les extractions issues de ces mines de cuivre natif ont permis ensuite aux civilisations mycéniennes minoenne et phénicienne de s’enrichir petit à petit. En effet, c’est dans cette partie du globe que le commerce du cuivre débuta.

Peu à peu, l’essor qu’a connu la métallurgie du fer a été si fulgurant qu’il a fait perdre au cuivre et à ses alliages une partie de leurs utilisations. Toutefois, les qualités du cuivre sont si diverses que la demande est toujours maintenue jusqu’à présent. Depuis plus de deux siècles, elle s’est même accrue et a permis de créer de nouveaux emplois.

Les utilisations les plus courantes

121122175215945_21_000_apx_470_Le cuivre est utilisé dans plusieurs domaines. Il sert surtout à faire des pièces de monnaie, des tuyaux, des planches de cuivre pour la gravure ou encore du fil électrique.

En Inde et dans la Méditerranée, notamment en Tunisie et au Maroc, le cuivre est utilisé pour la création d’objets de décorations comme des plateaux, des lampes, des vases ou encore des lampadaires. Par ailleurs, le cuivre est utilisé dans la fabrication d’instrument de musique à vent en métal et à embouchure comme les saxophones, les cors, trombones et les trompettes.

Etant un métal très apprécié dans le domaine médical, surtout pour ses vertus antioxydants, le cuivre est très coté en bourse et son cours varie quotidiennement. Il va s’en dire qu’il est très important de suivre ce cours si l’on veut investir efficacement dans le cuivre.