Un blanc pur et si particulier, l’argent

Tout comme l’or, l’argent est un métal précieux bien apprécié par l’homme, sa place dans l’histoire de la civilisation humaine en dit long sur cette appréciation.

L’argent est l’élément chimique de symbole Ag et de numéro atomique 47. C’est l’un des métaux les plus anciennement connus et qui est l’un des plus appréciés en joaillerie.

Les principaux caractéristiques de ce métal

silver-bars

L’argent est un métal malléable et très ductile. Il attire l’attention par son blanc pur.

Généralement, il obtient sa couleur noirâtre (bijoux, vaisselles) une fois qu’il entre en contact avec des sulfures. En effet, les sulfures présents dans l’atmosphère réagissent avec l’argent et forme le Ag2S.

Le ternissement se voit alors renforcé par la présence du cuivre dans les alliages. Il est possible d’éviter ce ternissement en choisissant de stocker l’argent dans du papier imprégné d’acétate de cuivre ou de cadmium.

Par ailleurs, le traitement de l’argent par électrolyse avec une solution de chromate alcalin permet de retarder au mieux le ternissement de ce dernier.

Petit retour dans l’histoire de l’argent

mexican_libertad_silver05

L’argent a été découvert bien après les autres alliages de la même famille chimique, à savoir le cuivre et l’or. Il a été utilisé dès la première dynastie égyptienne, vers 3500 avant J.-C. comme monnaie. À l’époque, son blanc pur, sa rareté et son inaltérabilité la rendaient plus valeureuse que l’or.

Par ailleurs, l’histoire de l’argent est liée intimement à l’alchimie, une opération qui consiste à transformer le plomb en argent. Les alliages d’argent remontent également à l’époque de la haute antiquité où l’alliage d’or et d’argent ou encore l’électrum existaient à l’état natif. Les sels d’argent quant à eux, ont été longtemps ignorés, sauf le chlorure, qui existe à l’état naturel et qui fut créé par Paracelse au XVIe siècle à partir du métal.

Carl Wilhelm Scheele s’est penché ensuite vers l’action des rayons lumineux sur le chlorure, d’où la découverte de la photographie et l’apparition des autres halogénures. En somme, après le chlorure, l’on à découvert le nitrate est le sel. Vers 1663, Christopher Glaser a tenté de faire fondre l’argent, ce qui a permis de constituer la  « pierre infernale » utilisée jusqu’à nos jours comme cautérisant.

De nos jours, l’argent connait un essor favorable. En 2009, la production d’argent était estimée à 21 400 tonnes. Il convient de noter qu’un tiers de cette production provient de mines d’argent et le reste provient de diverses mines de zinc, de plomb, de cuivre et d’or. Par ailleurs, la demande industrielle d’argent représente plus de la moitié de la demande totale et le reste est utilisé pour la fabrication de bijoux, de pièces de monnaie et l’investissement.

De nos jours, l’argent est resté une des valeurs refuges pour les investisseurs malgré quelques instabilités de son cours et son prix en bourse.

Utilisation de l’argent

silver-ETFs

L’argent est utilisé en grande partie dans le secteur industriel. En effet, on le retrouve dans diverses applications électriques et électroniques, mais également dans les compositions de soudures, de catalyseurs et de piles. Dans le secteur de l’argenterie et de la joaillerie, elle représente environ 1/4 de la production et il est généralement combiné à d’autres métaux comme de l’or ou du cuivre qui permettent de renforcer ses caractéristiques mécaniques.

Il fut très longtemps utilisé dans la photographie, surtout dans le développement des photos sur films et papiers avec les appareils argentiques, mais vus que le secteur est de moins en moins porteurs, l’ère est au numérique, il risque de ne plus tenir longtemps.

Enfin, l’argent est utilisé dans la conception de pièces et de médailles. Il tient notamment une place d’honneur derrière l’or sur le podium des médailles de toutes compétitions internationales.