3 tonnes de métaux volés planquées en forêt

Depuis quelque temps, la France est témoin d’un phénomène assez surprenants. En effet, les métaux intéressent de plus en plus les voleurs. Le mois de juin passée, quelques tonnes de cuivre ont été interceptés à Mulhouse dans un camion volé. Il y a quelques jours, la gendarmerie de Courban a également pris en flagrant délit deux individus.

Fin juillet, les policiers ont encore repéré d’autres cuivres volés avec des objets en laiton dans une maison abandonnée dans un bois d’Iteuil. Ces métaux sont évalués à plus de trois tonnes. Apparemment, ils proviennent d’un chantier de démolition du siège du Crédit Agricole situé à la rue Salvador-Allende.

« C’était juste de la récupération »

VOL-METAUX-CUIVRE-ENQUETE

Suite à la découverte de ces trésors, la police a arrêté trois personnes dont deux frères respectivement âgés de 18 et 24 ans ainsi que la compagne de l’aîné. Ces suspects sont soupçonnés de deux vols sur le même chantier qui datent du 17 juillet et de la nuit du mercredi 30 juillet. Ils n’ont pas nié leurs actes en avançant qu’ils avaient besoin d’argent pour nourrir les enfants. « Pour nous, c’était juste de la récupération, c’était tout démoli » se justifie le trio face au procureur lors du procès.

Le trio des Roms se trouve dans une spirale de délinquance estime le procureur, étant donné que le frère aîné a déjà été éloigné quatre fois vers la Roumanie avant son retour. Pour défendre les Roms, leur avocate Me Bonnet réclame une modération. Malgré cela, l’aîné a été envoyé en prison que pour trois mois, quant au frère et sa compagne, c’est seulement deux mois avec sursis.

Une situation qui empire

Répartition des vols de métaux en 2008

Répartition des vols de métaux en 2008

Après les vols dans les chantiers et sur les réseaux ferrés, les voleurs de métaux s’en prennent également aux parcs à éoliennes et peuvent ramasser jusqu’à une tonne de cuivre par eolienne. Entre 2012 et 2013, les signalement de vols de métaux reçus par la gendarmerie sont passés de 11 811 à 13 923, soit une augmentation de 17,88 %. À lui seul, le cuivre, dont la valeur marchande a bondi en quelque années, représente désormais 65 % de l’ensemble des métaux volés.